Dans notre monde où tout devient prétexte à marketing, il y a des choses qui me dépassent.
Il y a peu de temps, suite à un article à propos de Calepino sur un magazine en ligne, j’ai reçu un tweet incroyable :  Des petits fûtés me proposent leurs services pour obtenir l’autorisation d’utiliser le terme “Made in Nantes”. Appellation qu’ils ont eu la bonne idée de déposer.
Ma réaction a été épidermique. D’abord parce que ce genre de privatisation de la langue me paraît totalement abusive et ensuite parce que si les carnets Calepino sont fabriqués en France et même très localement, c’est aussi et surtout une question de… bon sens près de chez vous : c’est là que j’habite.

La fabrication directe et locale me permet de contrôler finement tous les critères que j’attends : des cartons bruts et des papiers recyclables de qualité supérieure ; une impression et un façonnage issus de savoir-faire exigeants et de proximité.
Rien à voir donc avec les formidables idées de ces opportunistes du marketing linguistique.  

Alors certes vous avez peut-être remarqué que certains produits distribués par Calepino sont parfois #madeinailleurs.  En particulier, certains « extras ». Là encore, c’est juste une question de logique. Il n’existe tout simplement plus de filière de fabrication de ces produits en France.  Faire appel à d’autres fournisseurs devient hélas une nécessité mais qui peut, malgré tout, se marier avec ma recherche qualitative de produits aux lignes classiques.
Les taille-crayons, stylo-plume ou la fameuse gomme avec balayette en crin de cheval – qui défend d’après moi une certaine idée de ce que peut être l’élégance de la correction, rentrent parfaitement dans cette catégorie.

A titre de réciprocité, un célèbre catalogue allemand (pour l’instant c’est un secret) spécialisé dans l’indémodable et les design atemporels vient de sélectionner Calepino pour faire partie de ses produits proposés en Allemagne, Autriche et Suisse.

Nos chers petits fûtés du marketing iront-ils jusqu’à déposer la version allemande “Hergestellt in Nantes“ ?